Loading...
Blog
  • Accueil
28
04
2019

Yoga Wheel

La Yoga Wheel vous connaissez ?! Cet accessoire de yoga que l’on appelle aussi la « roue de yoga », qui se décline de plusieurs façons et qui s’utilise également de plusieurs façons ! Je vais me contenter de vous parler de la plus simple : un cercle d’une quinzaine de centimètres de largeur, entouré d’un revêtement en mousse antidérapante (parfois avec des picots pour ajouter un plus à vos massages), creux en son centre et qui peut donc vous servir à vous soulager dans certaines postures, à vous auto-masser ou à vous aider à aller plus loin dans d’autres postures ! Les plus téméraires l’utiliseront également pour travailler leur équilibre, mais à vos risques et périls ^^

Il existe plusieurs modèles, et plusieurs styles, à vous de faire votre choix 😉 

Premiers pas 

Dans un premier temps, je vous conseille de l’utiliser avec précaution. Prenez le temps de l’apprivoiser, de l’utiliser en soutien pour commencer dans des postures d’étirements, et de la caler pour ne pas tomber lors de votre posture. Une chute est vite arrivée, même pour les plus doués d’entre nous 😉 N’hésitez pas à utiliser un mur, ou des briques pour l’entourer par exemple. Ne commencez surtout pas en cherchant à monter debout dessus !!

Pourquoi choisir la Roue de Yoga ?

C’est un accessoire que l’on retrouve rarement en cours, et qui a plusieurs facettes. Son design a beaucoup évolué, et vous pourrez en trouver pour tous les goûts. De plus, comme je le dis plus haut, elle peut vous servir dans beaucoup de choses : étirement, renforcement, auto-massage, équilibre !!! Elle ajoute un petit plus à votre pratique personnelle, qui vous permettra de changer un peu de vos séances habituelles. Alors pourquoi ne pas essayer ?!

Quelques exercices pour commencer 

 – Ouverture de la cage thoracique :

Placez-vous assis au sol avec les genoux fléchis vers le ciel, la roue dans votre dos. Essayez d’aller déposer doucement votre dos sur la roue, un peu comme dans la posture du poisson (matsyasana) en tenant la roue avec vos mains dans le bas du dos. Plus la roue est placée haute dans votre dos, plus votre tête sera en sécurité. Attention à vos cervicales si vous décidez de partir plus bas. Vous pourrez allonger vos jambes et rester plusieurs respirations (surtout si votre tête est posée sur la roue). Pour revenir vous pouvez glisser gentiment vers l’avant, ou revenir en sens inverse, mais faites attention à votre cou !! (personnes souffrant des cervicales, cet exercice ne vous est pas conseillé)

– Étirement des bras :

Debout dos à un mur, genoux fléchis, la roue dans les mains, placez-la contre le mur en passant au-dessus de votre tête, de sorte à pouvoir la placer dans votre dos entre vos omoplates. Fléchissez vos genoux de sorte à vous retrouver quasiment dans la posture de la chaise de Killy. Conservez cette position en essayant de tendre vos jambes, pour étirer vos triceps, et vos épaules. Vous pouvez rester jambes tendues dans l’étirement pendant plusieurs respirations, ou décider de faire cet exercice de façon dynamique : souffler en tendant les jambes, redescendre en inspirant. Revenez en sens inverse tranquillement pour ne pas vous brusquer.

– Étirement des cuisses :

La roue placée au sol contre un mur pour commencer, placez-vous devant dans la posture du chevalier servant avec le tibia de la jambe arrière placée contre la mousse de la roue. Cette posture est utile lorsque vous vous redressez et que vous n’arrivez pas encore à attraper votre cheville à cause d’un déséquilibre ou d’un manque de souplesse. Travaillez-le pendant quelques semaines, et vous verrez le résultat 😉

Quand celui-ci sera plus facile, vous pourrez l’effectuer sans mur, et vous pourrez essayer d’allonger doucement la jambe arrière sur la roue, en dynamique (exemple : j’allonge la jambe en soufflant, je repose le genou au sol en inspirant) en veillant à conserver un dos droit et allongé, le bout des doigts au sol ou sur des briques par exemple.

ATTENTION ! le genou avant ne doit pas dépasser la cheville sinon douleurs au genou assurées au bout de quelques séances…

Petit plus ABDOS lorsque vous serez habitué à cet accessoire : Gainage !!!! Passez délicatement la deuxième jambe derrière sur la roue ! Pour plus de stabilité vu la largeur de la roue, je vous conseille de poser uniquement les chevilles dessus ! Et après à vous de vous amuser avec des exercices de Gainage dynamique sur 1 jambe !!! Mais attention à toujours bien protéger votre dos !! Dos Creux = risque de douleurs aux lombaires !!! Engagez les muscles de votre centre, et pensez à vous auto-grandir !!!!

– Travailler son équilibre :

Utilisez la roue de yoga comme vous utiliseriez des briques pour vous aider dans des postures telles que Ardha Chandrasana, ou Virabhadrasana 3. La roue étant assez haute elle ne vous mettra pas en difficulté, au contraire, et vous aidera à travailler l‘équilibre gentiment de par son instabilité. Bien entendu la roue se placera donc sous une, ou vos deux mains 😉

Vous souhaitez en savoir plus et avoir d’autres exercices à pratiquer ??? n’hésitez pas à en faire la demande, et nous verrons ce que nous pourrons faire ;p

En attendant, je vous souhaite une excellente pratique avec ce nouvel accessoire !!!

Cassandre

En partenariat avec Chin Mudra Yoga

Tenues ByMyFiT

Photos par Renaud Loeuillet

author: Cassandre Richet

AUJOURD’HUI 23 Oct
10PM 17AM

Je suis joignable de 10h à 12h et de 14h à 17h, du lundi au jeudi.

JEfaitdelacom